Honda CB 500 S et N
 


Foire Aux Questions sur la Honda CBF 500

Honda CBF 500

Voici quelques questions qui m'ont été posées par mails. Avant de lire cette page, il faut savoir que certaines questions engendrent des réponses qui sont assez subjectives. En effet, tout le monde ne répondra pas tout à fait de la même façon. Ces réponses ont donc été fortement influencées par mon avis personnel.

Comment supprimer le moteur d'arrivée d'air aux collecteurs ?
Quels sont les changements observés ?




Comment supprimer le moteur d'arrivée d'air aux collecteurs ?

Pour retirer tout le système (moteur et durites), il faut d’abord démonter la ligne d’échappement afin d’accéder à certaines visses. Attention à ne pas casser une visse ayant grippée. Avec la chaleur des collecteurs et l’eau qui arrive régulièrement sur le moteur, il y a beaucoup de rouille. J’utilise du WD40 à profusion et miracle, toutes les visses viennent sans casser.

Ensuite, dévisser le support du moteur permettant d’envoyer l’air dans les collecteurs, enlever les durites en caoutchouc partant du moteur et finir en dévissant les durites métalliques qui relient le moteur aux collecteurs.

Deux trous sont à boucher juste au-dessus des collecteurs. Il faut empêcher l’air d’arriver jusqu’aux soupapes d’échappement et inversement, empêcher les gaz de sortir par ces orifices. J’utilise des plaques d’acier zinguées (normalement le zinc ne rouille pas) assez épaisses. De même pour recouvrir la pastille de sablage se trouvant sous l’ex-support du moteur.

Au niveau de la boite à air, j’utilise un pied de chaise creux en caoutchouc de 12 millimètres de diamètre pour boucher la sortie sur laquelle était fixée la durite en caoutchouc reliant la boite à air au moteur d’arrivée d’air aux collecteurs.

Enfin, les 2 pipes d’admission des carburateurs étaient reliées au moteur d’air via une petite durite et un Y. Enlever le Y, les 3 durites et boucher les 2 sorties situées sur les 2 pipes d’admission à l'aide d'un bouchon de dépression ou de visses de faible diamètre en faisant attention qu'elles ne dépassent pas dans les pipes d'admission.




Quels sont les changements observés ?

Je ne regrette pas le temps passé sur la moto à démonter le moteur permettant d’envoyer de l’air frais vers les soupapes d’échappement. Le CBF 500 a gagné à tous les niveaux sans pour autant polluer plus à mon avis (cf. consommation en baisse). Tout le reste de la moto est d'origine, silencieux en tête.

  1. Baisse de la consommation : consulter la page Performances CBF500.
  2. Reprises : le CBF a gardé ses bonnes reprises des bas régimes mais la montée de l’aiguille du compte tours est beaucoup plus franche. Le comportement est alors linéaire de 7.000 à 10.000 tours sur les 5 premiers rapports. Le moteur ne s’étouffe plus à partir de 8.000 tours (à tester en 6e lors de ma prochaine journée piste). Le comportement se rapproche donc de l’ancien CB 500 dans la partie haute du compte tours.
  3. Bruit : fini le bruit de grelot lié au moteur d’arrivée d’air aux collecteurs à l’avant de la moto. De plus, on entend maintenant les compressions du bicylindre à la sortie du pot catalytique. Très agréable pendant les phases d’accélération.
  4. Poids : le CBF perd 800 grammes. Ca ne change pas grand-chose mais c’est toujours ça de gagné.

Reste à tester les effets de cette modification sur le plus long terme.




Accueil


 
http://xavier26.free.fr - 2001